Pages Navigation Menu

L'univers de la maison et du jardin

NetFlix, une « révolution » contrastée

Ce que Netflix apporte de nouveau

 

8951175880_2c44fb0575_zNetflix. Ce nom ne vous est pas étranger et pour cause, il fait l’actualité depuis plusieurs semaines. Il s’agit d’un service de SVoD (abonnement de vidéo à la demande). Concrètement, la plateforme propose aux internautes de voir des séries et des films en streaming à volonté, sur de nombreux supports, moyennant un abonnement mensuel. Aux Etats-Unis, un tiers des américains entre 20 et 50 ans sont abonnés, et la marque ne cesse de s’étendre. Il faut dire que ce géant propose plus 100 000 titres à la location, régulièrement renouvelés, et même des séries originales (à succès) telles que Orange Is The New Black, Lilyhammer ou encore la saison 4 de The Killing (US).

Aujourd’hui, 50 pays y ont accès et, depuis quelques jours, la France aussi.

 

Une déception attendue

 

En France, une véritable levée de boucliers est apparue lors des négociations d’arrivée de NetFlix sur le territoire. En cause, une peur bleue des services de VoD existant, mais aussi des chaînes de télévision, qui pourraient se voir perdre une grosse part d’audience. Ces dernières sont en effet soumises à la réglementation française, qui impose de nombreuses contraintes de délais, mais aussi des taxes importantes. Or, Netflix aurait pu en être exempté.

 

Heureusement pour eux, et malheureusement pour ceux qui attendaient impatiemment la révolution des médias, Netflix s’est accordé avec la loi française. Résultat : aucun film récent (sortis depuis moins de 36 mois) ne pourra être proposé. Pire, certaines séries dont les droits exclusifs avaient déjà été vendus à des chaines privées ne pourront être diffusées. Cela relève même de l’absurdité quand ces dernières sont, en plus, des productions originales de Netflix, comme c’est le cas pour la très attendue House of Cards, achetée par Canal+.
Enfin, le catalogue de chaque pays est acheté aux enchères, et Netflix arrive bien tard dans la bataille.
En résumé, la plateforme propose donc très peu de films et un nombre relatifs de séries.

 

Les alternatives légales

 

filmoTV-620x336Pour le cinéma, les plateformes de VoD à l’unité sont donc de loin plus intéressantes. Le catalogue de Filmotv.fr, notamment, est très intéressant (et disponible aussi en SVoD). Les chaînes cinéma payantes de Canal+ sont aussi une très bonne alternative. Enfin, la location (ou l’achat) de DVD physiques n’est pas exclue.

 

Concernant les séries, attendre leur diffusion en France, si elle arrive, est un peu radical. Certains groupes médias proposent des chaînes spécialisées. C’est le cas d’Orange, notamment, qui, avec OCS, propose la diffusion des séries HBO le lendemain de leur diffusion aux USA. Une bonne nouvelle pour les fans de Game of Thrones !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.