Pages Navigation Menu

L'univers de la maison et du jardin

Les imprimantes 3D pour la maison

Pourquoi avoir une imprimante 3D à la maison ?

L’impression 3D est la grande mode de la rentrée. Son atout ? Fabriquer bijoux, jouets, bricolage, accroches murales, déco ou sculptures en plastique… la déclinaison de possibilités est énorme pour une machine à peine plus grosse qu’un four. Pour « imprimer » un objet, il suffit d’un fichier 3D comme on en trouve pléthore gratuitement sur Internet.

Les artistes peuvent aussi créer leur propre modèle mais les logiciels 3D sont complexes et notre imagination travaille peu en trois dimensions.
Il est aussi possible de scanner un objet par exemple en numérisant un bracelet pour l’imprimer. Cette mode de la rentrée de l’impression 3D devient de la photocopie 3D qui permet aux bricoleurs de réparer numériquement des objets cassés.

Comment ça marche ?

Comme toutes les imprimantes grand public, l’imprimante 3D fonctionne avec une technologie dite « additive ». Concrètement, elle applique un très fin niveau de plastique, puis un autre par dessus. Pour fabriquer 10 centimètres de texture, l’imprimante doit produire mille couches.
Le plastique utilisé est classique : l’ABS, stocké dans la cartouche en fils, puis fondu à 210 degrés. Véritable avantage pour les particuliers, l’imprimante 3D n’est guère plus bruyante qu’une imprimante classique. En plus, pour un objet similaire, la quantité de plastique est moindre que celle utilisée avec du plastique injecté d’usine.

En pratique, l’installation de l’imprimante est intuitive mais la réalisation n’est pas toujours simple. Selon la forme des objets, il faut plusieurs heures d’entraînement avant de réussir à maîtriser l’imprimante.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.