Pages Navigation Menu

L'univers de la maison et du jardin

Le droit de la famille, au cœur de la société

brigitte-guizard_134x200Brigitte Guizard, avocat au Barreau de Paris et titulaire d’un DEA de Droit Privé, est notamment spécialisée en Droit de la Famille et a collaboré avec Monique Pelletier, la Ministre chargée de la Famille et de la Condition féminine sous le mandat de Valérie Giscard d’Estaing. De cette période elle a tiré une solide expérience en droit de la famille en conditions difficiles. L’occasion de revenir sur cette branche du droit un peu à part puisqu’elle a pour objet principal l’union civile mais aussi la filiation.

 

Le droit de la famille et l’enfant

C’est la notion de l’Intérêt supérieur de l’enfant qui conditionne, en Droit de la Famille, la prise en compte des traités internationaux comme la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE). La mission des avocats et des magistrats est donc, quel que soit le litige, de donner la priorité aux intérêts de(s) l’enfant(s). En ce sens le droit de la famille offre un cadre juridique qui permet le règlement de litiges familiaux tout en garantissant des décisions qui préservent l’intégrité et les intérêts de l’enfant : un rôle fondamental.

 

Le droit de la famille et l’union civile

Le droit de la famille régente toutes les formes d’union civile existantes dans la société française : mariage et PACS, et bien sûr la rupture de ces unions quand elle a lieu. L’augmentation spectaculaire des cas de séparation en France a vu cette branche du droit prendre une importance qu’elle n’avait jamais connue jusqu’alors. L’augmentation spectaculaire des familles monoparentales a donné un rôle fondamental aux jugements : les conditions de la séparation (pension notamment) et l’application des jugements devient ainsi un véritable enjeu sociétal.

 

illustration-famille_20150225134022

 

Le droit de la famille au cœur de l’évolution sociétale

Avec la mise en place du PACS pour les couples homosexuels en 1999, puis l’adoption en Février 2013 du Mariage pour tous, le droit de la famille s’est retrouvé aux avant-postes de l’évolution des mœurs en France.  La légalisation de l’adoption homoparentale qui a accompagné le Mariage pour tous a encore élargi le champ d’application du droit de la famille.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.