Pages Navigation Menu

L'univers de la maison et du jardin

Le cosmétique artisanal : métiers et formations

Les artisans qui travaillent dans l’univers du cosmétique produisent et conditionnent des produits capillaires, de bain et de beauté. Ils utilisent souvent des matières premières et des ingrédients naturels. Les cosmétiques artisanaux sont vendus directement aux consommateurs sur les marchés locaux et lors des foires artisanales. Quelles sont les métiers et les formations liés à ce secteur d’activité ?

Pourquoi les gens se ruent-ils vers le « naturel » ?

C’est une tendance qui s’est développée rapidement au niveau mondial. Tout le monde s’efforce aujourd’hui de passer au « vert ». Et qui dit vert dit naturel. Dans le secteur de l’agriculture et du cosmétique, c’est le bio qui a gagné du terrain. De plus, les gens sont plus soucieux de leur santé. Et ils ont trouvé que les produits de beauté naturels faits main sont plus sûrs. La tendance vers une consommation saine et biologique a rapidement influencé le choix des gens.

Pourquoi a-t-on besoin d’une formation ?

Les produits cosmétiques artisanaux se doivent d’être en conformité avec les réglementations en vigueur. Les artisans doivent veiller à la sécurité c’est-à-dire que les cosmétiques, même s’ils sont naturels, ne doivent pas nuire à la santé des consommateurs. Il est ainsi important de connaître la toxicologie cosmétique, les caractéristiques de la peau et des cheveux, les différents labels dans le cosmétique, les formules utilisées dans la fabrication de produits, etc. L’une des écoles la plus connue pour la formation en cosmétique naturel est l’Institut de la Cosmétique naturelle et végétale (ICNV). On trouve également Louve Papillon et Dr Humana.

Le métier des artisans œuvrant dans le cosmétique naturel

Après avoir identifié la formule de soin, l’artisan choisit les matières premières et les ingrédients naturels à utiliser dans la composition. Il mesure les ingrédients, liquides et solides pour avoir le bon équilibre dans la formulation. Il opte pour un système de conservation naturel afin d’éviter la croissance de bactéries. Après avoir effectué les mélanges, les tests et les mises au point, l’artisan opte pour le bon contenant hygiénique, appose les étiquettes et mentionne les labels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le guide sympa | Arobase | Generalia