Cultiver le pois chiche : conseils et techniques pour une récolte réussie

Le pois chiche, une graine de la famille des fèves, est un ingrédient essentiel dans la cuisine méditerranéenne, à la fois frugal et nourrissant. Pour sa culture, cette plante a besoin de beaucoup de chaleur, avec des températures dépassant les 20 °C. Elle prospère dans un sol léger, acide voire pauvre.

Cultiver le pois chiche

Conditions de culture

Idéalement, le pois chiche se développe sur des terres sableuses, siliceuses voire calcaires. Les parterres riches en compost du potager ne conviennent pas, tout comme les sols argileux. Bien que cette graine puisse être cultivée dans des régions autres que le Midi, il faut éviter les excès d’eau et le froid. La période de culture s’étend d’avril à fin mai ou pendant les climats doux de l’automne.

Pratiques de culture

Les racines du pois chiche ont une forte expansion. Il est donc recommandé d’espacer les rangs de 40 cm et les plants de 25 cm. Les graines doivent être enfoncées en profondeur pour les protéger des oiseaux. L’arrosage doit être effectué en une seule fois lors du semis, puis avec parcimonie. Le désherbage peut être réalisé environ un mois après la levée des plants. La récolte commence fin août, juste avant les premières pluies.

Techniques de culture

Le désherbage des plants de pois chiche peut être effectué à l’aide d’une binette. Pendant la culture, il est recommandé de butter chaque pied. En formant des monticules de terre sous chaque plant, on favorise l’apport en azote. Ce geste peut être réalisé lors du binage. La récolte commence lorsque les gousses contenant 2 graines commencent à brunir et à sécher. Les pieds sont arrachés délicatement à la main, en évitant de secouer les plants. Les bottes ainsi formées sont suspendues à l’envers dans un endroit sec et aéré pendant quelques semaines.