Pages Navigation Menu

L'univers de la maison et du jardin

Crédit d’impôt pour la transition énergétique 2017 : ce qu’il faut comprendre

Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, connu également sous le diminutif de CITE, est une forme d’aide aux travaux d’amélioration des performances énergétiques d’un foyer. Elle se traduit par une défiscalisation, ou réduction d’impôt sur le revenu des propriétaires, des locataires ou encore des occupants dont le lieu des rénovations représente la résidence principale. Le Crédit d’impôt pour la transition énergétique est totalement gratuit. Cependant, il faut savoir qu’il n’est pas octroyé à n’importe qui et à n’importe quels travaux de rénovation en terme de consommation d’énergie. Quelques points sont en effet à bien comprendre et assimiler.

À qui s’adresse le crédit d’impôt énergétique 2017 ?

credit impotsL’attribution du CITE est réservée aux personnes qui répondent à certains critères précis. Ainsi, l’obtention du crédit impôt pour la transition est un objectif à atteindre en respectant quelques conditions. En premier lieu, les prétendants au CITE devront être propriétaires ou occupants ou encore locataires de manière gratuite du logement à rénover. Ensuite, ils doivent être imposables en France. Les propriétaires bailleurs ne sont généralement pas concernés par le crédit d’impôt transition énergétique. Le domicile où se tiendront les travaux doit aussi avoir les spécificités suivantes :

– être achevé depuis plus de deux ans

– être la résidence principale des initiateurs des travaux de rénovation

Si vous faites partie de ceux qui envisagent de faire des travaux chez eux, sachez que vous pouvez les financer grâce à un prêt immobilier. Afin de vous assurer d’obtenir le crédit le plus adapté à vos besoins, faites appel à un courtier crédit immobilier sur https://www.boursedescredits.com/guide-courtier-credit-immobilier-126.php

Dans quelles conditions peut-on en bénéficier ?

DPED’autres conditions d’éligibilité au CITE sont également exigées avant de pouvoir en profiter pleinement. Tout d’abord, les travaux doivent impérativement être réalisés par des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ensuite, les techniques qui seront mis en œuvre dans le cadre de la rénovation énergétique devront correspondre à certains domaines spécifiques à savoir l’isolation thermique, l’installation d’appareil en vue de réaliser des économies d’énergies, et enfin la mise en place de dispositifs d’énergies renouvelables. Faire un diagnostic de performance énergétique ou DPE sans en être obligé fait également bénéficié les résidents du CITE.

Quel taux et quel montant sont accordés ?

Le crédit d’impôt transition énergétique équivaut à 30 % des dépenses engagées pour la rénovation énergétique d’un logement. Ces dépenses sont toutefois plafonnées selon le statut civil de chaque ménage. On peut distinguer deux cas :

– 1er cas : pour les personnes veuves, divorcées ou célibataires, le plafond se situe 8 000 €

2e cas : pour les couples pacsés ou mariés, le montant est plafonné à 16 000 €, engendrant une majoration de 400 € par personne prise en charge.

Pour cette année 2017, les dépenses prises en compte par ce plafond sont celles effectuées entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2017. enfin, il faut savoir que le calcul du crédit d’impôt transition énergétique se base sur les dépenses éligibles, hors main-d’œuvre.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.