Pages Navigation Menu

L'univers de la maison et du jardin

Choisir un parquet massif à prix raisonnable : pin, chêne ou châtaignier ?

Quand on veut aménager une pièce ou un logement avec un parquet massif sans pour autant se ruiner, mieux vaut se tourner vers les essences indigènes, à savoir des essences locales ou tout au moins françaises voir européennes. À ce titre le pin, le chêne et le châtaignier sont des essences communes qui permettent d’acheter un parquet massif à prix très raisonnable. Ce n’est d’ailleurs pas le seul bénéfice : en évitant tout bois exotique vous privilégiez un circuit court et contribuez directement à soutenir des modèles de production durables. Ceci étant posé, quel essence choisir ?

 

Une des réalisations de la société SPVFR : un parquet en chataignier

 

Le parquet en pin : très abordable, il éclaircit vos pièces

Le parquet en pin reste définitivement l’option la moins onéreuse pour qui veut acheter un parquet massif sans se ruiner. Bien sûr, le pin a ses défauts : il ne supporte pas de variations hygroscopiques importantes et devra donc être proscrit dans les salles de bain ou en extérieur. C’est aussi un bois tendre qui marquera facilement à l’impact.

Cette dernière caractéristique doit pourtant être relativisée : il faut un impact assez important pour marquer le pin et quand bien même cela arrive, une marque sur un parquet massif ne nuit pas vraiment à son esthétique (à l’inverse d’un stratifié dont le décor peut partir, faisant apparaître le « cœur » de manière très disgracieuse).

L’épaisseur du parquet, si elle est correcte (au moins 22 mm) permet d’effectuer plusieurs rénovations si nécessaire (ponçage et produit de finition, huile, cire ou vitrification). Le parquet pin massif a donc plusieurs vies, le fait de pouvoir le rénover au moins deux fois lui garantit une durée de vie équivalente à celle de la maison !

 

Le parquet en chêne : résistant !

Bois dur, le chêne résiste mieux aux impacts que le pin, il est de couleur clair comme le pin et se distingue par un nombre de nœuds et fissures assez important, de même qu’il affiche des variations de couleur. C’est un parquet définitivement rustique, clair et chaleureux !

D’un prix plus élevé que le pin, il présente cependant un excellent rapport qualité-prix. Bois dur, il nécessite moins d’épaisseur que le pin, une épaisseur de 10 mm étant un bon compromis.

 

Le parquet en châtaignier : naturellement protégé

La forte teneur en tanins du châtaignier le protège naturellement contre les agressions extérieures et les insectes. Bois dur, le châtaignier affiche une durabilité exceptionnelle. On le choisira préférentiellement au chêne pour sa couleur plus sombre, question de goût !

Découvrez ces 3 essences de bois sur le site de la Scierie Parqueterie de Vallereuil (Périgord) : www.spvfr.com. Et pour en savoir plus sur le parquet et les bonnes astuces à connaître, rendez-vous sur cette page.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.